Running is LiFe

Le sport…Le simple fait d’évoquer ce mot me surprend moi même. En effet, il y a quelques temps, je ne voulais pas entendre parler de ça. De nature fainéante (très, voire très très très très, carrément morte), j’aimais rester à la maison, à manger toute la journée. Manger, c’est bien : je ne suis pas la seule à le dire, n’est ce pas ? Cependant, il y a un peu plus d’un mois, je commençais à me sentir toute molle, et mal dans ma peau. Pas particulièrement physiquement mais surtout mentalement ; j’ai compris que le fait de ne pas me bouger n’est pas pour moi. De nature très active dans ma journée, j’avais besoin de ce grand bol de purification tous les matins avant d’attaquer ma journée. C’est pourquoi, je vous explique dans cet article comment se motiver à se mettre au sport.

À écouter

 

Il existe des milliers de vidéos et d’articles sur la toile qui nous expliquent où les personnes trouvent leur motivation, cependant, je trouve que ceux ci expliquent la chose d’une manière un peu trop  »générale » sans élargir plus que ça selon les personnes. Or chaque individu est unique, et aucune histoire ne peut se ressembler à l’identique. C’est pourquoi je vais changer ma manière de faire ici, en donnant des conseils que TOUT LE MONDE pourra appliquer.

Pour réellement vous motiver, vous devez tout d’abord effectuer un travail sur vous même. Je sais que c’est très cliché, mais c’est en commençant cela que vous vous trouverez.

  « J’ai atteint la motivation, une fois que mon corps avait atteint son état extrême »

 

Je suis une personne motivée dans la vie : j’aime le fait d’être uniquement entourée d’ondes positives et pour cela, je sais qu’il ne faut pas que je lâche mes objectifs, malgré quelques moments de déprime (comme tout le monde j’ai envie de dire). Cependant, quand quelqu’un me parlait de sport, tout d’un coup, la fille super motivée et positive disparaissait. Je partais du principe que je bougeais assez dans la journée et que je n’avais pas besoin « d’extra sport » (vous avez vu mon vocabulaire ?) étant donné que je considérais ma journée comme sportive (ahhh Dounia, si tu savais !). En effet, si je savais, je n’aurais jamais ouvert la bouche. Vous allez comprendre.

 

Je suis étudiante. Qui dit étudiante, dit assise toute la journée derrière un bureau. De plus, je suis blogueuse. Qui dit blogueuse, dit quand je rentre chez moi, je me rassois derrière mon bureau à blogger toute la soirée (je vous rassure, pas tout le temps, mais quand même). Enfin, je suis fan de nourriture, et évidement qui dit fan de nourriture, dit manger comme une grosse vache SANS AUCUNE MODÉRATION ! (Il faut que je me calme lol).

Tout ça pour dire que les uniques  »moments de sport » (qui n’en sont même pas d’ailleurs), étaient quand je rentrais chez moi à pieds ou quand je faisais n’importe quelle chose sans prendre le bus ou le métro. En fait, dans ma tête, chaque effort était du sport.

PETIT PROBLÈME QUI S’AJOUTE AU PROBLÈME DE BASE : (ce n’est pas censé en être un, mais je ne sais pas pourquoi, pour moi ça l’est). J’ai eu mon permis (-Féliciatations -Merci, merci….), et la voiture me rend extrêmement flemmarde, mais quand je dis flemmarde, c’est à un niveau olympique. Alors permettez moi de vous dire d’accumuler flemmarde + flemmarde = extra flemmarde puissance infinie.

D’autant plus, que je vais vous donner un exemple qui va mieux illustrer mon propos. — PETITE STORY TIME N’EST CE PAS ?  Un jour, j’étais sur mon lit, ordinateur aux genoux, cocooning bla-bla, vous connaissez la suite. Il me reste subitement 6% de batterie. Je pense que si vous avez un smartphone, et que vous en êtes accro comme moi, quitte à le prendre aux toilettes, vous connaissez probablement ce sentiment « Ptn de merde il faut absolument que je fonce trouver ce chargeur« . SAUF, que ma petite personne s’est dite « oh la la… j’ai vraiment la flemme ! Nan mais attend : si je me lève pour prendre mon chargeur, je pourrais revenir et continuer à regarder Netflix  mais je vais perdre ma position confortable et il va falloir que je me lève. En revanche, si je ne me lève pas, mon ordinateur va s’éteindre..Mais, je vais conserver ma position et j’aurais plus Netflix…Dure décision« . Les gens, croyez moi : NETFLIX = DANGER ! Si ma flemmardise a rivalisé avec Orange is the New Black, c’est vraiment que c’est puissant.

Finalement mon ordinateur s’est éteint.

Nan, mais c’est pas de ma faute ok ? Plus sérieusement, tout ça pour dire que j’avais vraiment atteint un niveau grave et je ne m’en rendais même pas compte. En revanche quand j’avais plus de snacks devant moi, je fonçais dans la cuisine (pour ça, aucun soucis !).

En gardant ce rythme très faible, je ne me sentais pas bien dans ma tête. J’étais molle et démotivée. Vous vous demandez peut être : « tout ça pour le sport ? » Croyez moi, le sport peut changer une vie, et vous pouvez ne pas vous en apercevoir, tellement ça vous semblera normal. Mais quand vous faites une transition comme la mienne, on voit la différence.

Après m’être posée quelques questions intérieures, j’ai vraiment lever mes fesses, et je me suis bougée. J’en avais assez de ne rien faire de mes week end et en plus de ça, d’entasser les kilos. Je changeais complètement, mais je n’avais ni envie, ni besoin de ce mauvais changement.

C O M M E N T   S E   M O T I V E R ?

♦ Se questionner.

Tout d’abord, avant de vous dire  »ah tiens il faudrait que j’me bouge », pensez déjà à vous questionner en vous demandant ‘‘qu’est ce que ça va m’apporter ?’‘ Je sais que ça parait vraiment bête, mais si vous vous dites ‘‘bouger pour bouger », −excusez moi−, mais ce n’est pas plus intelligent. Il faut trouver la raison pour laquelle vous voulez bouger.

 

♦ Écoutez votre corps.

Si vous n’en sentez pas le besoin, et que vous vous  sentez très en forme avec votre rythme journalier, alors pas besoin de vous surdoser d’efforts. Je pense qu’au lieu d’écouter les conseils de n’importe qui, écoutez d’abord ce que votre corps vous demande.

 

♦ Tenir un planning

Si vous êtes  de nature pas du tout sporti.f.ve, commencez lentement. J’ai vraiment fait l’erreur de commencer intensivement, et honnêtement, soit je perdais ma motivation, soit je ne tenais pas la cadence et mon corps ne suivait plus. Cela peut être très dangereux, alors soyez prudent. Le fait de tenir un planning va vous permettre de savoir que faire et à quel moment. C’est d’autant plus efficace si vous avez des journées plutôt chargées et que vous rencontrer des difficultés à caler des plages horaires pour vous même. Je vous conseille de rédiger votre planning hebdomadaire chaque week end (le dimanche pour moi). Si vous vous sentez à l’aise avec le fait de rédiger un planning mensuel, faites le, mais je ne le recommande pas du tout parce que des rendez vous peuvent se caler entre temps, ce qui rend le planning beaucoup moins stable. Bien entendu, il faut tenir ce planning. Nan mais, on ne sait jamais ! Je le dis parce que parfois hein, vous savez…

♦ Bien s’alimenter.

Ce conseil n’est pas destiné à tout le monde. Je parle essentiellement ici des personnes souhaitant perdre du poids. Bien sur, manger équilibré est important pout tout le monde, mais quand on a pas de poids à perdre, on peut se permettre quelques écarts. Faire de longs efforts parfois douloureux pour y perdre tous les bénéfices chez Mc Donald’s : ça ne sert à rien. Vous le savez c’est sur, mais c’est important de vous le remémorez. Pour vous donner une échelle d’exemple : pédaler un vélo niveau 3 pendant 10 minutes fait perdre en moyenne 20 à 30 calories soit l’équivalent de 2 à 3 amandes. Alors oubliez le mac do ou vous en aurez  pour la journée à la salle de sport, croyez moi, je parle en connaissance de causes.

 

♦ Se reposer

Ce conseil peut paraitre complètement stupide étant donné que je parle de bouger, mais on ne le sais peut être pas ; imposer un rythme sportif soutenu ainsi que les activités parallèles qu’on a à effectuer dans la journée peut entrainer de lourdes fatigues. Qui dit lourdes fatigues, dit perte de motivation et dégradation de votre santé. Je ne sais pas pour vous, mais on se sent plus motivé.e en étant en forme, non ?

« Le fait de ne pas être motivé.e, nous écarte de nos objectifs, puisqu’ils vivent grâce à la motivation. Or, c’est quand on atteint pas ceux ci, que nous sommes malheureux. La motivation est donc primordiale dans une vie. » – Moi

 

♦ Tenir son rythme

Le but quand on fait du sport, c’est de se maintenir en forme et de progresser dans l’endurance, la persévérance, et tout ce qui suit. Alors reposez vous, mais pas trop. Si vous vous tenez à vos objectifs, vous les atteindrez ! Croyez en vous, et ne baissez jamais les bras ! (ce conseil vaut pour n’importe quoi dans la vie).

 


J’espère sincèrement que cet article a pu vous aider. N’oubliez pas, si vous avez la moindre question, je suis là !

Snap : lovelysabyy

Insta  : laparisienne_ek

Twitter : LaParisienne_EK

 

xx Loveya xx

 

 

 

2 Comments

  • Reply Marine 3 mai 2018 at 13 h 21 min

    Super cet article ma jolie 😀
    J’adore courir, j’essaie vraiment de me faire un planning et de le tenir même si ça n’est pas encore très bien ficelé ^^

    Bisous,
    Marine

    • Reply D O U N I A 24 mai 2018 at 14 h 54 min

      Coucou !!

      Merci pour ton commentaire !
      Oui, c’est vrai que c’est pas toujours évident de trouver la motivation, et le temps 🙂
      Mais courage, avec un peu de rigueur, tu réussiras 🙂
      Bisous

    Leave a Reply